Swiss Olympic, l’organisation officielle des sportifs, décide, par des critères clairs et rigoureux, à quelle entité correspond tel statut. Il existe deux types de labels : « Swiss Olympic Sport School » et « Swiss Olympic Partner School ». Le premier doit répondre à vingt-huit critères et le deuxième à vingt-trois. Toutes les informations vous seront données en cliquant sur ce lien : « directives pour l’obtention du label Swiss olympic »

Nous y trouvons, par exemple, l’article mentionnant que si un gymnase (collège ou lycée selon les cantons) public a par année, huit élèves possédant le « talent card » , il peut prétendre à devenir une école partenaire, appelée officiellement une Swiss Olympic Partner School ; D’autres impératifs rentrent en ligne de compte, mais celui-là est absolu.
Néanmoins, cela reste un label reconnu, aidant clairement les jeunes athlètes à regagner une structure adaptée à leur niveau et à leur exigence. Cette distinction implique également, pour l’établissement, une continuelle remise en question de sa structure. Il est donc important d’avoir des critères qui ne souffrent d’aucune discussion.

Si vous souhaitez plus d’informations par rapport à l’entité elle-même et/ou à sa possibilité d’obtenir une certification tel que mentionnée, cliquez sur ce lien : « swiss Olympic »

Par opposition, l’école privée qui prépare à la maturité suisse, ne pourra jamais obtenir un tel label. En effet, il existe une autre clause qui implique son élimination directe : « la possibilité d’opter pour le sport comme branche complémentaire de maturité »
Le résultat est que toutes les écoles à distance, pour le secondaire II, sont pénalisées puisque cette clause ne pourra momentanément jamais être remplie ! En effet, le SEFRI – organe fédéral régulant (notamment) les disciplines pour la maturité suisse – n’a (légitimement) pas prévu cette option !
Plus déstabilisant encore dans les conditions générales de swiss olympic : aucun point et aucune approche ne sont mentionnés au sujet des écoles à distance.
Ce que cela signifie ? Tout simplement qu’un institut, tel que l’Institut-Domi, ne pourra pas, pour le moment, arborer un tel label !

La bonne nouvelle est que Swiss Olympic travaille sur ces conditions générales depuis 1 an. La situation due au COVID n’a pas aidé et les discussions relatives à ce changement n’ont pas avancé au rythme souhaité. Nous pouvons donc remarqué qu’il est important pour cette entité d’avoir des CG propre à ce type d’enseignement.

La possibilité de devenir une école partenaire se fait chaque deux ans ; donc si pour cette inscription 2022, il est impossible qu’un établissement qui prépare une maturité en ligne ne soit admise, tout n’est pas perdu pour l’inscription de 2024 !