Comment se motiver à travailler ou à étudier.


Le premier mai c’est la fête du travail, mais il est difficile d’avoir le cœur à la célébration lorsque ce jour n’est pas férié. Alors pour remonter le moral à ceux qui doivent se mettre au travail, voici quelques techniques simples qui vont vous permettre de retrouver de la motivation les jours où on en a un peu moins.

Le premier point pour ne pas se décourager avant même d’avoir commencé à faire quelque chose est de savoir se fixer des objectifs possibles à atteindre. Quoi de plus frustrant que de se trouver face à un monticule de travail qui nous paraît insurmontable ? Pour éviter cela, une bonne méthode est de compartimenter son travail. On décompose l’entier de la masse en plusieurs parties plus petites. De cette manière, en commençant à travailler sur une plus petite part la tâche vous semblera bien plus simple à accomplir, et l’ensemble ne vous paraitra plus insurmontable.

Ensuite il faut toujours garder en mémoire la raison pour laquelle on effectue un travail. SI vous êtes en révision par exemple, souvenez-vous qu’au bout du chemin se trouve une épreuve, et encore plus loin votre diplôme. Si sur le moment travailler une matière peut sembler contraignant, pensez au bonheur qui vous attend le jour de votre remise de diplôme. C’est cette récompense finale qui va vous apporter de la satisfaction (ce qui est également bon pour l’estime de soi cf. article : étudier c’est bon pour le moral !)

Et si cette récompense finale ne vous suffit pas, ne vous empêchez pas de vous trouver des récompenses intermédiaires. Il n’y a pas de mal, au terme d’une bonne séance de travail, à se gratifier d’une belle séance de récréation. Faites des poses et profitez aussi de la vie, car c’est aussi de cette manière que l’on peut bien recharger ses batteries, pour mieux se remettre en selle ensuite !

Étiquettes : , , , ,